PEUGEOT 202 – La dernière des « Fuseau Sochaux ». Ep 1

Histoire

 

PEUGEOT 202 - 1

Produite discrètement à partir de janvier 1938, la 202 n’ apparaît officiellement que le 2 mars suivant, au cours d’ une présentation de presse organisée dans un grand établissement parisien du bois de Boulogne. La direction de Sochaux n’ a pas lésiné pour ce nouveau modèle sur lequel elle fonde les plus grands espoirs. La marque au lion a choisi des méthodes inédites pour lancer sa future voiture populaire, notamment en organisant un référendum auprès des visiteurs du 31ème Salon de l’ Automobile, ouvert au Grand-Palais du 7 au 17 octobre 1937. Au cours des trois mois séparant le Salon de 1937 et le démarrage de la production en janvier 1938, il semble toutefois peu probable que Peugeot ait eu le temps de prendre vraiment en compte les milliers de réponses reçues. Malgré tout, cette opération marketing aura des effets largement positifs pour l’ image de la marque car, pour la première fois en France, le client potentiel se sentait (plus ou moins) impliqué dans la conception de la « voiture de ses rêves ».

De fait, lorsque les premières 202 apparaissent dans les rues au printemps 1938, elles suscitent d’ emblée un grand intérêt d’ autant plus que Peugeot ne disposait plus d’ un modèle d’ aussi petite cylindrée depuis la disparition, à l’ automne 1934, de la 6 CV 201 BR (remplacée, pendant trois ans, par les « nouveaux » modèles « bas de gamme » 201 D et 201 M, qui se situaient toutefois un cran au-dessus car leurs puissances fiscales atteignaient 7 et 8 CV).

PEUGEOT 202 - 2

La 202 dispose d’ un moteur entièrement nouveau, à quatre cylindres et soupapes en tête, ce type de moteurs équipant désormais toutes les Peugeot. Autre équipement dont bénéficie la nouvelle Peugeot, les quatre roues indépendantes, que le constructeur a d’ ailleurs été l’ un des premiers constructeurs au monde a monté en grande série. Les vingt mille premières 202 (c’ est-à-dire toutes les voitures produites de janvier à novembre 1938) sont équipées d’ une suspension avant à barres de torsion, mais celle-ci s’ avérant peu convaincante au niveau de la tenue de route elle s’ effacera au profit d’ un dispositif plus classique à ressort transversal (d’ abord à six lames jusqu’ en janvier 1940 et ensuite à neuf lames). L’ autre grzande modification technique interviendra en octobre 1946, lorsque les freins mécaniques bendix seront remplacé par des Lockheed hydrauliques.

A une échelle réduite, la 202 reprend le style « Fuseau Sochaux » et elle adopte de nombreuses solutions expérimentées sur la 402, notamment la calandre ronde recouvrant les phares, la ligne générale fuselée, les jupes sur les roues arrière,… En outre, c’ est la première Peugeot disposant d’ un capot-moteur ouvrant d’ un seul tenant.

PEUGEOT 202 - 3

Malgré la tenue de route douteuse des premiers modèles et un fonctionnement du moteur assez bruyant, la 202 donnera toute satisfaction à la grande majorité de ses utilisateurs, séduits par sa sobriété, sa robustesse, ses bonnes qualités pour gravir les rues et les routes en pente et son entretien facile. Bien que sa carrière ait été gênée par la guerre, la 202 fut néanmoins une réussite commerciale, avec, au total, 104 126 exemplaires produits entre 1938 et 1949 (dont 40 218 après-guerre).

Dans sa première version de mars 1938, la 202 reçoit des roues à voile ajouré comportant 14 trous. Très rapidement (à partir du mois de mai suivant), ces roues initiales sont remplacées progressivement par de nouvelles Michelin Pilote, qui se singularisent par leurs perforations presque carrées formées de palettes minces croisées.

PEUGEOT 202 - 5

Disponible au catalogue d’ abord exclusivement en berline jusqu’à l’ automne 1938, la 202 possède une carrosserie pouvant accueillir à leurs aises quatre passagers (voire cinq en se serrant un peu à l’ arrière). Sa présentation intérieure reste sobre mais elle comporte de nombreux aménagements pratiques : sièges avant réglables, poches dans les portières, store de lunette arrière commandé à distance depuis la place du conducteur, aération assurée par des fentes aménagées au-dessus de la planche de bord et de multiples ouvertures prévues près du plafond sur le pourtour de l’ habitacle,…

En revanche, la planche de bord ne comporte aucun vide-poches et le cogffre à bagages n’ est, malheureusement, accessible que de l’ intérieur (en rabaissant le dossier de la banquette arrière). Une solution originale a, quant à elle, été choisie pour le remplissage d’ essence, dont l’ orifice se dissimule sous l’ enjoliveur central de la roue de secours (qui, sur la version « haut de gamme » est protégée par une housse métallique). Les premières 202 ne bénéficie pas de système de chauffage (même en option) mais, par contre, elles peuvent recevoir un toit ouvrant.

Comme la 402, la 202 hérite, comme mentionné plus haut, d’ un moteur à soupapes en tête équipé d’ une culasse en Alpax. Suffisamment puissant et secondé par une boîte bien étagée, il permet à la 202 d’ atteindre sans difficulté la barre des 100 km/h et de grimper allégrement les côtes. En revanche, il fonctionne bruyamment et il pose parfois des problèmes de refroidissement. Sur les premiers modèles, le dispositif de fixation du moteur utilise des ressorts hélicoïdaux, lesquels vont toutefois rapidement montrer leurs limites. Dès la fin de 1938, ce système sera remplacé par des blocs en caoutchouc maîtrisant mieux les oscillations et les vibrations. Au début de l’ année-modèle 1939, Peugeot devra aussi modifier la suspension avant à barres de torsion dont la trop grande souplesse nuit à la tenue de route.

PEUGEOT 202 - 6

A l’ automne 1938, la 202 participe pour la première fois au Salon de l’ automobile de Paris, où elle apparaît sous la forme d’ une étonnante berline « fantôme » en plexiglas montrant la mécanique et tous les agencements intérieurs. Cette berline transparente ainsi que plusieurs des 202 exposées sur le stand Peugeot conservent leurs balais d’ essuie-glace en haut du pare-brise mais cette disposition sera abandonnée très peu de temps après le Salon et le montage des essuie-glaces se fera désormais à la base du pare-brise.

A l’ occasion de ce Salon 1938, la gamme des 202 s’ élargit avec la présentation de deux versions « grand air » : une berline découvrable et un cabriolet. Au cours de l’ été 1939, un fourgon familiale-commerciale à six glaces viendra également rejoindre la gamme des 202. Avec le conflit qui éclatera à peine quelques mois plus tard, le fourgon 202 ne connaîtra toutefois qu’ une carrière assez confidentielle, d’ autant plus qu’ il ne sera pas reconduit (en tout cas sous sa forme originelle) au catalogue après la guerre.

A suivre…

Written by Jack

Laisser un commentaire