CADILLAC BROUGHAM, FLEETWOOD BROUGHAM, DEVILLE ET DTS – Les dernières vraies Cadillac.

Histoire

 

DTS (2006 – 2011).

CADILLAC DTS 1

Présentée au Chicago Auto Show en février 2005 et officiellement commercialisée à l’ automne suivant (pour l’ année-modèle 2006), la DTS remplace alors la De Ville comme nouveau vaisseau amiral de la marque Cadillac. Elle est aussi, à son lancement, la plus grande berline de luxe produite par General Motors. Le nouveau modèle haut de gamme de la division de luxe du groupe GM est très emprunt du style « razor-eyes », tout en arêtes vives, inauguré par les berlines CTS et STS en 2002 et 2005. Par rapport à sa devancière, la DTS abandonne la banquette avant, qui permettait ainsi d’ offrir six places en configuration standard. Cette disposition ne subsistant que pour les voitures destinées aux flottes de location, ainsi que pour celles livrées aux carrossiers spécialisés dans les transformations en limousines. En 2005, c’ est une Cadillac DTS qui a servi de base pour la nouvelle limousine présidentielle destiné au président George W. Bush. En novembre 2006 apparaît une version à l’ empattement rallongé, baptisée DTS-L, développée et préparée dans les ateliers de la société Accubuilt, qui offre une plus grande place pour les jambes des passagers à l’ arrière. Cette version se reconnaît au montant arrière du pavillon de toit, plus long que sur la version standard. En 2008 apparaît une nouvelle version de la DTS-L, qui se caractérise par des portières plus longues et des montants arrière du toit semblable, cette fois, à ceux du modèle de base. Pour remplacer la DTS, la direction de General Motors avait initialement envisagé de développer une grande berline à propulsion équipée d’ un nouveau huit cylindres en V à hautes performances pour remplacer le V8 Northstar, qui aurait du être commercialisée en 2010. La crise économique qui éclate en 2008 va toutefois ébranlée fortement le premier constructeur automobile américain. Au point que ce dernier est déclarée en état de faillite à l’ été 2009. Le sauvetage du groupe passera, outre la liquidation de plusieurs de ses filiales (Saturn, Hummer et Pontiac), par l’ abandon des projets jugés trop ambitieux et donc inadaptés au nouveau contexte économique, assez morose de l’ époque. La remplaçante de la DTS, la XTS (qui remplacera aussi la DTS) ira encore plus loin dans le style en arêtes vives et abandonnera le style des berlines américaines traditionnelles pour une ligne jugée plus moderne, s’ inspirant fortement des modèles européens (Elle partagera d’ ailleurs sa plate-forme avec l’ Opel Insignia). L’ ère des grandes berlines américaines semble alors définitivement révolue.

 

Texte Serge Buren

Written by Jack

Laisser un commentaire