Les grands de l’automobile : Giorgetto Giugiaro

Histoire

giorgettogiugiaro

Giorgetto Giugiaro 

 

Des personnages clés, dans le domaine industriel etc, il y en a beaucoup. Mais que serait le monde de l’automobile sans les designers pour concevoir ces petites merveilles ? Giugiaro nous permet de voir qu’il serait bien en manque.

 

Jeunesse

Né en 1938 en Italie, dans une famille d’artistes, Giorgetto s’installe à Turin dès ses 14 ans pour suivre des études de design chez le caricaturiste Goria. Là, un ingénieur de Fiat voit ses dessins de voitures et lui offre un apprentissage chez Fiat.

Embauché, ses travaux n’ont pourtant aucun écho auprès de ses supérieurs, ce qui frustre le jeune Giorgetto. Bertone voit ses dessins, et en utilise un pour Alfa : ce sera l’Alfa 2000 et le premier modèle de Giugiaro qui est embauché chez Bertone. Le designer est alors lancé dans le grand bain.

 

Début de reconnaissance

Dès 1960, il dessine pour Alfa, et participe à la conception de l’Alfa Giulia. Mais il ne se contente pas de travailler uniquement pour la marque italienne, des marques étrangères s’intéressent à ses travaux. C’est ainsi qu’il conçoit la BMW 3200 en 1961.

Cela lui permet dès l’année suivante de plancher sur un modèle unique : la Ferrari 250 de Nuccio Bertone, tout en concevant d’autres modèles comme les Simca 1000 et 1200 Coupé S. Puis, il sort pour Alfa un modèle qui sera sa voiture préférée : l’Alfa Canguro. Petit bolide racé, dans le plus pur style italien de vitesse.

designboom_giorgetto-giugiaro_interview_003

L’émancipation

Son talent est tel que Giugaro va tenter, avec brio, de concevoir un bureau d’études italien de design : Italdesign. Il voit le jour en 1968, et la Bizzirrani Manta sera la première voiture à sortir de ces bureaux. Plusieurs marques prestigieuses font appel aux services d’Italdesign comme Porsche, Alfa Romeo, Abath ou encore Suzuki et Maserati.

téléchargement

Le tournant va etre le partenariat avec Volkswagen, qui refuse presque tous les projets sauf celui de la Golf, qui est accepté à contre cœur par la marque (« Ça ne marchera jamais mais trop tard pour changer selon eux »). Entre 1973 et 1976, Giugiaro sort des modèles très importants comme la Golf, la Passat et la Scirocco pour VW, l’Alfa Alfetta, la Hyundai Pony, ou encore la Lotus Esprit.

giorgetto-giugiaro-was-the-greatest-designer-of-the-twentieth-century-1476934696386-1000x665

Les designs concernent tous les types de véhicules, de la belle sportive à la citadine, voir même à l’utilitaire.

46a23be7a7b165ffd0dde11879edd4a9

La confirmation d’un talent rare

Les années 80 vont être le témoin du talent de Giugiaro avec dès 1980 un modèle qui fera date : la Fiat Panda, produite pendant 23 ans. Et en parallèle, il dessine la DeLorean, qui deviendra un modèle mythique avec ses portes papillons (une voiture qui a de la gueule d’après un certain Doc) et la non moins mythique Lancia Delta.

ecfcfbbaae4047b7a6cdd7d21185940f

Après la Panda, Giugiaro récidive chez Fiat avec la Fiat Uno qui deviendra voiture de l’année 1984, 2e véhicule en 4 ans à ce palmarès pour le designer après la Delta en 1980.

Dans les années 80, on peut noter le design d’un très grand nombre de modèles de la part du designer. Les autres marquants sont la première Micra en 1982, les Renault 21 (1986) et 19 (1988), la Saab 9000 (1984), la Seat Ibiza (1986), l’AMC Eagle (1988).

Les années 90 sont un peu moins prolifiques pour Giugiaro, mais on peut noter la Lexus GS300, alors que dans le meme temps son fils Fabrizio entre dans Italdesign qui est renommée Italdesign–Giugiaro.

Les années 2000 voient les derniers modèles sortir de l’esprit de Giugiaro, et pas des moindres : un retour chez Alfa avec les 156 et 159, la fameuse Grande Punto pour Fiat, la Citroen C3 Pluriel, l’utilitaire Iveco Daily, entre autres.

 

Retraite

Giorgetto Gugiaro se retire petit à petit du monde du design automobile, mais ne reste pas inactif pour autant. Il a par exemple participé à l’organisation des JO de Turin en 2006. Toujours en sport, il est l’auteur du design du ballon de basket officiel utilisé depuis 2004 par la FIBA

Texte Eric Thomas

Photos internet

Written by Jack

Laisser un commentaire