Lifestyle : Le SAINT-JAMES, l’été indien à 3H de Paris

Conseils d'achat, Lifestyle

 

Entrée du Saint-James (2) - Droits Jérôme Mondière

L’ETE INDIEN A MOINS DE 3H DE PARIS

 

Hôtel insolite, avec une vue à couper le souffle sur Bordeaux et la Garonne, le Saint-James Bouliac est la destination rêvée pour faire prolonger l’été au bord de sa sublime piscine, au pied des vignes ! LE SAINT-JAMES BOULIAC : L’ARCHITECTURE COMME ADN Hôtel à part, unique, insolite, Le Saint-James a vu le jour en 1989 sous la houlette de Jean Nouvel. Avant-gardiste, l’architecte a imaginé le lieu tel un cocon de modernité au coeur des vignes et sur les hauteurs de Bordeaux, ville de cultures et de gastronomie. Une autre idée de l’art de recevoir. Un parti pris audacieux qui mêle design et tradition, lignes épurées et nature, hospitalité et patrimoine. Un subtil cocktail qui rend Le Saint-James intemporel, immuable, tout en se laissant doucement patiner par le temps. Le tout à 10 minutes du cœur de Bordeaux et sa gare SNCF, 20 minutes de l’aéroport de Mérignac, 40 minutes de Saint-Émilion et une heure de route des plages d’Arcachon ou du Cap Ferret.

Hotel STJ PDJ 10-Droits Jerome Mondiere

AU CŒUR DES VIGNES Le vin est au coeur de la vie du Saint-James. D’abord avec le responsable de la restauration et chef sommelier, Richard Bernard. En 1996, il a été nommé « meilleur jeune sommelier de France », puis en 1997, « meilleur sommelier de France ». Aujourd’hui, au Saint-James, il veille sur une cave de quelque 20 000 bouteilles et 2 000 références. Avec une carte riche en vins de la région bordelaise. Mais Le Saint-James c’est aussi un parc de 4 hectares qui abrite 950 pieds de vigne. Ce serait le deuxième plus petit vignoble de la région bordelaise en AOC, juste derrière celui de… l’aéroport de Mérignac. Le « Vin-du-Jardin » et sa production quasi confidentielle Répartis aujourd’hui sur 12 ares, ces pieds de vigne sont tous exposés plein ouest et nichés à 90 mètres d’altitude. Ce qui a été planté ? Uniquement du merlot. Autrement dit : au Saint-James, on ne produit que du vin rouge, baptisé en toute simplicité le « Vin-du-Jardin ». Cette production quasi confidentielle se limite à quelque 600 bouteilles « les bonnes années ». À l’instar de 2013, où 450 bouteilles du « Vin-du-Jardin » ont été proposées à la carte du restaurant, ainsi qu’à la boutique de l’hôtel. Des vendanges organisées chaque année en début d’automne Plus singulier encore : Le Saint-James dispose de son propre chai. Il s’agit de deux caves aménagées, qui permettent de produire dans les mêmes conditions que les professionnels. Le tout sous l’œil vigilant du vigneron-consultant Stéphane Derenoncourt, chargé de vinifier le « Vin-du-Jardin ». Et qui dit chai, dit aussi vendanges. Celles-ci ont lieu chaque année en début d’automne. Les clients de l’hôtel y sont conviés. Une façon originale de s’immiscer dans la vie du Saint-James, découvrir et comprendre le travail des vendangeurs, des vignerons, du sommelier. Une sorte de voyage initiatique qui se termine par un barbecue sur la terrasse de l’hôtel, face aux lumières de Bordeaux.

Dejeuner sur lherbe  STJ 2-Droits Jerome Mondiere

Une expérience unique. Au cœur des vignes. Dans le grand bain Le parc du Saint-James dispose d’une piscine chauffée, voisine des pieds de vigne. Il s’agit d’un élégant couloir de nage, long de 25 mètres, dessiné par Jean Nouvel et reconnaissable à son inattendu liner noir. Un choix audacieux et d’avant-garde à l’orée des années 1990.

Célia Girard (2) Chef de l'école de cuisine Côté Cours - Droits Jérôme Mondière

UNE OUVERTURE SUR LA CULTURE Depuis son ouverture, Le Saint-James a misé d’emblée sur la culture, les arts, l’architecture, le design… Avec le choix de Jean Nouvel, bien sûr. Mais aussi en sollicitant le sculpteur César pour inaugurer, dès 1989, les premiers « 16 ares » de vignes plantés dans le parc de l’hôtel. Puis, au fil des années, la galerie qui relie la longère XVIIIe aux pavillons s’est vue transformée et aménagée en espace dédié à l’art. À raison de quatre expositions par an, peintres, sculpteurs, photographes… se succèdent. Et ce, jusque dans le bar de l’hôtel. Expositions temporaires et pièces de designers Ce bar à part, rénové en janvier 2012, accueille donc des expositions temporaires d’artistes. Mais il se distingue aussi par sa profusion de pièces de mobilier de designers. Avec quelques grands classiques, tels que des fauteuils, canapés et chaises signés Jean Nouvel, Verner Panton, Charles Eames… Sans oublier l’étonnante bergère Louise Crusoé, dessinée par Bleu-Nature, aux allures de nid perché dans les arbres. Terrasse en vogue et avec vue Le temps d’un café, à l’heure du thé ou pour un dernier verre, ce bar s’ouvre également sur la terrasse de l’hôtel. Dernier atout : il offre, lui aussi, une vue sur Bordeaux et les cimes de la grande forêt des Landes. La nature à perte de vue. LE SAINT-JAMES 3, Place Camille Hostein 33270 Bouliac – France 05 57 97 06 00 Ouvert toute l’annéewww.saintjames-bouliac.com

Hotel STJ Bar 9-Droits Patrick Loubet

Written by Jack

Laisser un commentaire