Portrait : Jules, la passion anglaise

Portraits

jules

Pour ce nouveau focus je vous emmène dans le nord de la France à la rencontre de Jules, fidèle lecteur du blog et passionné d’automobiles, il méritait que l’on s’intéresse à lui à sa Lotus Elan et à sa passion pour les anglaises.

Le nord de la France ce n’est pas que la bière, le chicon ou le Losc, c’est aussi une terre de passionnés d’automobiles où de nombreuses manifestations sont organisés tout au long de l’année. Finalement rien de plus normal pour cette région finalement voisine de l’Angleterre autre terre de mordus de véhicules à moteur.

 

elan

L’histoire de Jules c’est surtout une histoire de famille, il représente la troisième génération de passionnés puisque son père et son grand-père sont des amoureux d’automobiles et de motos anciennes.

L’histoire entre Jules et sa Elan commence par hasard, à l’occasion d’une visite à un spécialiste de TVR pour une réparation sur la Chimaera de son père il repère dans le garage une série de chassis de Lotus, ce spécialiste d’anglaise avait été préparateur de Lotus. Après réflexion le père et le fils se disent que c’est l’occasion d’acheter pour Jules une voiture dans le meilleur état possible et le plus proche de l’origine. Il jette alors son dévolu sur une Elan S4 SE équipée de vitres électrique, luxe ultime dont le fonctionnement semble parfois capricieux selon Jules.

20776103833_fcc070f782_z

Ce coupé se conduit comme un karting et les 130 cv du moteur légèrement préparé permettent à Jules d’écumer les Rallyes du nord de la France avec son co-pilote Thibaut. Les débuts furent laborieux entre les deux amis puis des automatismes peu à peu apparaissent et les qualités sportives de la Lotus assurent le reste.

tr6mot

Cette Lotus n’est pas la première voiture ancienne de Jules puisqu’il possède déjà un autre joyaux de la perfide Albion, une Triumph TR6 est déjà dans le garage, mais la conduite est complètement différente, la TR6 embarque un 6 cylindre et surtout un poids plus important. Cette voiture c’est son père qui l’a acheté, elle a ouvert de nombreux rallyes, une ligne d’échappement sport assure les vocalises de la préparation moteur kit Ferry et carbu double corps Weber.

tr6

En ce qui concerne le père de Jules le garage est bien rempli, et la collection est axée sur les architectures moteurs et quelques motos anciennes autre passion familial…

tr6-quattro

Petite histoire de l’Elan

Puisqu’il fallait succéder à la Lotus Elite, en 1960 Colin Chapman décida de créer un cabriolet au comportement sportif, celui-ci fut équipé d’un 1499 cm3 twin-cam de 100 chevaux pour la première version pour être remplacé par un 1558 cm3 de 105 ch. Avec 600 kg sur la balance ce poids plume proposait des performances impressionnantes ainsi qu’une tenue de route des plus efficaces au détriment du confort. C’était la série 1 type 26.

La première version réellement de série se nommait Série 2, il s’agit de la même version simplement améliorée avec un tableau de bord en bois, freins plus mordants et une boite à gants, le début du luxe en somme.

Par la suite Lotus décida de faire une version de course nommée 26R, cette Elan développait 150 ch son châssis était allégé. Les versions allaient se succéder jusque 1973 avec une version +2 qui devait fermer la marche.

lotuscour

Jules est mordu d’automobile, c’est une histoire de famille qui n’est pas prêt de se terminer…

Texte Jack S Photos Toma de Saulieu et Jules

Written by Jack

Laisser un commentaire